La période des expositions caennaises dans le cadre de Normandie impressionniste #2 se termine ce dimanche 29 septembre. Ainsi, la présentation de l'exposition "En couleurs et lumière, dans le sillage de l'impressionnisme, la photographie autochrome" aura été permise par une collaboration très étroite entre le Musée de Normandie et l'ARDI-Photographies.

   Nous avons conclu cette période avec deux conférences publiques,

- l'une le 21 septembre à l'amphithéâtre du Musée des Beaux-Arts nous a permis de rencontrer la chercheuse Nathalie BOULOUCH, auteur d'un article majeur du catalogue de l'exposition. Elle avait intitulé fort judicieusement sa conférence : "Peindre à la machine" et elle a fort bien mis en relation :

* les découvertes scientifiques sur la décomposition et la recomposition de la lumière, la synthèse additive,

* les travaux des peintres impressionnistes sur la nature de la lumière, les ombres colorées,

* et le principe technique des frères Lumière qui conduit, dès 1903, à la photographie couleur (et à la diapositive projetable de surcroit).

2 autochromes

  Ces images prises pendant la conférence ne sont pas, bien sûr, de véritables autochromes, l'usine de Montplaisir ayant cessé sa production vers 1955. C'est juste un peu de nostalgie pour des rendus de lumière et de matière. Nous pourrons vous donner en privé le nom du logiciel qui permet cette petite tricherie, en éteignant de façon aléatoire des points rouges, verts ou bleus de la matrice numérique.

- l'autre le 23 septembre dans une salle de cours du Musée de Normandie nous a permis de rencontrer Marie-Isabelle Merles des Isles, héritière des fonds de la famille Gain, auteur de nombreux ouvrages. Elle nous a proposé de découvrir bien des aspects de l'oeuvre photographique de Louis et Gustave Gain mais aussi les multiples talents de leur famille. Cette collection d'autochromes est déposée aux Archives Départementales de la Manche.

2 autochromes